Pourquoi la vue baisse-t-elle avec l’âge ?

Pourquoi la vue baisse-t-elle avec l’âge ? - 4.6 out of 5 based on 11 votes
Note utilisateur:  / 11
MauvaisTrès bien 

réponse simple

Réponse simple :

Lorsque des rayons lumineux pénètrent dans l’œil, ils traversent un organe transparent appelé cristallin qui fait office de lentille naturelle1.

Pour que l’image formée soit nette, les rayons doivent pouvoir converger sur le fond de l’œil.


Fonctionnement schématique de l'oeil

Si les rayons se croisent avant ou après la rétine, l’image finale sera floue.

Grâce à différents muscles internes, l’œil est capable de modifier la courbure du cristallin de manière à ce que les rayons qui le traversent convergent au bon endroit2.

 


Les muscles modifient la courbure du cristallin (source)

Avec l’âge, le cristallin s’épaissit et se rigidifie, perdant sont élasticité, ce qui limite sa capacité d’adaptation. Ce fait se traduit par une difficulté progressive à voir de près, dégénérescence naturelle appelée presbytie3.


Vision presbyte (en haut) et corrigée (en bas) (source)

Outre cette conséquence normale du vieillissement, l’affaiblissement graduel de l’organisme peut également induire diverses maladies oculaires ou aggraver les défauts visuels déjà présents4.

réponse avancée

Réponse avancée :

L’œil humain fonctionne à la manière d’un appareil photo.

Anatomie d'un globe oculaire
Anatomie d'un globe oculaire (source)

Lorsque les rayons traversent la cornée, ils subissent une première réfraction vers le centre de l’œil et pénètrent ensuite dans le cristallin, un organe transparent servant de lentille convergente1.

Fonctionnement du dioptre cornée/cristallin
Fonctionnement du dioptre cornée/cristallin

Le dioptre formé par la cornée et le cristallin permet aux rayons de se focaliser pour former une image de l’environnement1. Afin que cette image soit nette, il est nécessaire que les rayons convergent précisément sur la rétine, sans quoi elle sera floue et imprécise.

Contrairement à la cornée, la courbure du cristallin peut être ajustée de manière à réfracter les rayons sous un angle correct d’après la provenance de ceux-ci. Cette action est effectuée automatiquement par les deux muscles antagonistes du corps ciliaires2.

 

Les muscles modifient la courbure du cristallin pour ajuster la vision
Les muscles modifient la courbure du cristallin (source)

Grâce à cette adaptation permanente, phénomène que l’on nomme l’accommodation, l’œil est normalement capable de voir de près comme de loin.

Sauf exception, l’œil d’un nouveau-né dispose d’une parfaite capacité d’accommodation. Toutefois, avec l’âge et la dégénérescence de l’organisme, les fonctions visuelles perdent en efficacité et provoquent différents défauts optiques5 :

 

Les principales maladies oculaires liées à l'âge : presbytie, DMLA, cataracte,...
Les principales maladies oculaires liées à l'âge (source)

La presbytie3 :

Année après année, le cristallin s’épaissit et se rigidifie, perdant une partie de sa flexibilité, ce qui limite sa capacité d’accommodation. Il s’en suit une baisse de la vision de près, car la courbure du cristallin n’est alors plus suffisante pour faire converger convenablement les rayons.

Vision presbyte (en haut) et corrigée (en bas)
Vision presbyte (en haut) et corrigée (en bas) (source)

On dit que le Punctum proximum, le point de vision nette le plus proche de l’œil, s’éloigne6.

Cette problématique est naturelle et apparait généralement à partir de 45 ans. Elle est facilement compensée par le port de lunettes optiques.

Progression de la presbytie et de la distance du PPA (Punctum proximum d'accomodation)
Progression de la presbytie et de la distance du PPA (Punctum proximum d'accomodation) (source)

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)7 :

Sur la rétine se trouve une petite zone extrêmement sensible : la macula8.

 

Le centre de la macula s'appelle la fovéa, une zone très riche en cônes
Le centre de la macula s'appelle la fovéa, une zone très riche en cônes (source)

C’est sur cet endroit, appelé également tache jaune, que les rayons convergent et que l’acuité visuelle est maximale. Bien qu’elle ne couvre que 2 à 3 % de la surface rétinienne, elle transmet environ 90% des informations visuelles et est responsable de la vision centrale, des détails et des couleurs7.

La DMLA est une maladie qui touche en général les individus de plus de 50 ans. Elle commence par un défaut d’élimination des déchets de la rétine qui provoque des lésions sur l’épithélium pigmentaire. A ce stade, on parle de maculopathie liée à l'âge (MLA)9.

Selon les situations, ce défaut évolue ensuite en DMLA sèche9, qui consiste en une atrophie progressive et irrémédiable de la macula entrainant à long terme une cécité centrale.

 

La DMLA affecte la vision centrale
La DMLA affecte la vision centrale (source)

Dans 60% des cas, la DMLA sèche peut laisser place à la forme dite humide, qui progresse beaucoup plus rapidement que la précédente9.

Cette maladie n’a actuellement pas de traitement, mais des études montrent que certains nutriments, comme la lutéine10 et 11 et le zinc12, pourraient en prévenir l’apparition. De même, certains facteurs aggravants (tabac, UV,…) ont été mis en évidence.

 

La cataracte13 :

La cataracte est une opacification du cristallin dont les causes sont multiples : exposition prolongée à la lumière, tabagisme, diabète, traumas, certains médicaments ou simplement le vieillissement naturel. Le stress oxydant engendré par la formation de radicaux libres (sous l’action des UV ou du tabac) serait particulièrement incriminé.

 

Oeil atteint de cataracte : le cristallin a perdu sa transparence
Oeil atteint de cataracte : le cristallin a perdu sa transparence (source)

On estime que 90% des personnes de plus de 70 ans présentent des signes plus ou moins avancés de cette maladie13, qui se soigne par une intervention chirurgicale bénigne. Elle se traduit par une perte globale de l’acuité visuelle, une photophobie et des difficultés importantes concernant la vision nocturne.

Outre ces trois pathologies, le vieillissement du système visuel peut avoir d’autres impacts14 : glaucome, rétinopathie, décollement de la rétine,… sans compter l’aggravation des défauts visuels présents, comme la myopie et l’astigmatisme.

Si la dégénérescence de ces fonctions est inéluctable, elle peut être ralentie en évitant les facteurs à risques et la fatigue oculaire intense engendrée par certains modes de vie15.

Commentaires   

+1 #2 Cyril Lagger 03-05-2013 23:38
Citation en provenance du commentaire précédent de Samira :
:sigh: svp c quoi le rayon de la face anterieur et le rayon de la face posterieur du cristallin . j'ai ça dans le cour mais j pas compris :sad: sachant que si l'oeil est on repos le 1er = 10mm et le 2 éme = 6mm , & ces rayon changent lors de l'accomodation


Bonjour Samira,

en effet vous avez raison, le cristallin change de dimension lors du mécanisme d’accommodation, qui permet à l’œil d'assurer la netteté des images.
Ainsi le rayon de courbure de la face antérieure, qui mesure 10 mm au repos, peut diminuer jusqu'à 6 mm lors de l'accommodation.
Le rayon de la face postérieure varie moins et peut passer de 6 mm (au repos) à 5.5 mm.

Sinon voici un site (en anglais) avec des dessins clairs qui illustrent l'accommodation :
hyperphysics.phy-astr.gsu.edu/hbase/vision/accom.html
Citer
0 #1 Samira 03-05-2013 12:03
:sigh: svp c quoi le rayon de la face anterieur et le rayon de la face posterieur du cristallin . j'ai ça dans le cour mais j pas compris :sad: sachant que si l'oeil est on repos le 1er = 10mm et le 2 éme = 6mm , & ces rayon changent lors de l'accomodation
Citer