Comment les abeilles voient-elles ?

Comment les abeilles voient-elles ? - 4.7 out of 5 based on 15 votes
Note utilisateur:  / 15
MauvaisTrès bien 

réponse simple

Réponse simple :

Il existe une incroyable diversité d'organes visuels, dont les fonctions sont représentatives des besoins de l'animal qui les porte.

Les abeilles ont un système sensoriel très différent du nôtre. Leurs yeux immobiles sont pourvus de multiples facettes qui captent chacune l'un des points lumineux des objets qui les entourent1.

 

il y a 4500 ommatidies assemblées
Macro d'un oeil d'abeille (source)

Les rayons pénètrent dans les facettes
Schémas d'un oeil composé (source)

Cette structure leur confère une vision des formes limitée, mais compensée par une forte sensibilité aux mouvements et aux variations lumineuses2.

 

Les formes sont fortement déformées à cause de l'imobilité des yeux
Perception des formes (source)

Au niveau des couleurs, les abeilles possèdent également une vision trichromatique, elles perçoivent3 le vert, le bleu et les ultraviolets. Elles ne distinguent donc pas le rouge.

 

Les lfeurs ne sont pas colorées uniformément
L'homme ne perçoit pas les ultraviolets de la partie droite (source)

Reconstitution partielle de la vision d'une abeille (formes non respectées)
Reconstitution partielle de la vision d'une abeille (source)

réponse avancée

Réponse avancée :

Il existe une incroyable diversité d'organes sensoriels, dont les fonctions sont représentatives des besoins de l'animal qui les porte.

Les abeille ont un système visuel très différent du nôtre. Elles possèdent des yeux composés, c'est-à-dire formés de multiples facettes agissant chacune comme un récepteur lumineux indépendant1. Ils contiennent en moyenne 5000 de ces facettes que l'on appelle ommatidies et entre lesquelles se trouvent des poils ciliaires4.

 

il y a 4500 ommatidies assemblées

Des cils sont placés entre chaque facettes
Macros d'un oeil d'abeille (source)

Lorsqu'un objet se trouve suffisamment proche, les rayons qui arrivent directement sur une ommatidie passent au travers de la lentille et stimulent les récepteurs situés au fond de l'organe.

 

Les rayons pénètrent dans les facettes
Schémas d'un oeil composé (source)

Plan général de la structure d'une facette d'oeil composé
Anatomie d'une ommatidie (source)

L'image de l'objet est ensuite reconstituée dans le cerveau à partir de tous ces signaux comme un canevas5.

 

les couleurs et les formes ne sont pas respectées

Vision d'une abeille au tavers de ses yeux composés
L'image est morcelée (source a, source b)

La distance des éléments est l'un des points faibles de la vue des abeilles. Plus l'objet est éloigné, moins il y a de facettes qui en perçoivent le rayonnement2.

L'autre handicap est celui de la perception des formes. Comme les yeux des abeilles sont immobiles, leur structure arrondie déforme la vision des objets autour d'un point central plus ou moins fidèle2.

 

Les formes sont fortement déformées à cause de l'imobilité des yeux
Perception des formes (source)

Ce phénomène rend difficile la différenciation de certaines formes, bien que les objets très découpés, comme les pétales des fleurs, soient plus facilement perceptibles8.

 

Les formes découpées sont plus facilement détectées
(source)

Ces faiblesses sont compensées par une grande sensibilité au mouvement. En effet, la sensibilité des facettes permet à l'abeille de percevoir plus de deux cents images par seconde, alors que l'humain n'en discerne qu'une vingtaine6. Il est alors facile de repérer les autres insectes, d'éviter les prédateurs et de détecter les fleurs en volant.

En outre, les abeilles possèdent trois ocelles situées sur le sommet de leur crâne7. Il s'agit d'yeux simples qui ne produisent pas d'image mais sont sensibles aux variations lumineuses.

 

Les trois ocelles sont situées sur le sommet du crâne
Les trois ocelles sont sur le sommet de la tête (source)

Cela est utile à l'insecte pour sortir de la ruche et pour stabiliser son vol par rapport à la position du ciel et du sol8.

Au niveau des couleurs, les abeilles possèdent une vision trichromatique. Chaque ommatidie contient neuf récepteurs dont quatre sont sensibles au vert, deux au bleu et deux aux ultraviolets2. On constate que la vision du rouge est limitée.

 

Elle perçoivent les ultraviolets, mais leur vision du rouge est faible
Le spectre des couleurs est décalé entre l'homme et l'abeille (source)

La vision des ultraviolets confère des colorations surprenantes aux fleurs et au paysage.

 

L'homme ne perçoit pas les ultaviolets

Les lfeurs ne sont pas colorées uniformément
L'homme ne perçoit pas les ultraviolets de la partie droite (source a, source b)

Reconstitution partielle de la vision d'une abeille (formes non respectées)
Reconstitution partielle de la vision d'une abeille (source)