La température de l'univers a-t-elle des limites ? - 3.6 out of 5 based on 5 votes

Vote utilisateur: 4 / 5 5

Évaluation : Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives / 5 votes
 

réponse simple

Réponse simple :

La température est une échelle humaine servant à mesurer l'énergie thermique d'un élément. Or, cette énergie représente l'agitation des molécules composant la matière en question : plus les particules s'agitent, plus l'énergie thermique est forte, et donc plus un objet sera perçu comme "chaud" au toucher.

 

(actualisez la page (F5) si l'animation est lente)

Ainsi, lorsque les molécules ralentissent, la quantité d'énergie thermique diminue et la température chute.

Cette diminution possède donc une limite qui est atteinte lorsque les particules sont totalement immobiles. On a calculé cette température minimale universelle à -273,15 °C, ce qui correspond au 0° de l'échelle Kelvin, qu'on appelle le zéro absolu. Cette température a pu être approchée, mais jamais atteinte1.

De l'autre côté, il existerait potentiellement une température maximale que l'on nomme température de Planck, ou haute température absolue. Au delà de cette limite, nos théories physiques actuelles ne sont plus valides. Elle vaut environ 1032 °K et correspondrait à la température de l'univers une fraction de seconde après le Big Bang2.

Commentaires  

0 #2 Intra-science 06-12-2018 12:54
Citation en provenance du commentaire précédent de Lily :
La température ne sert pas à mesurer la chaleur d'un élément mais l'agitation des molécules [...]

Merci pour votre remarque. J'ai remplacé le terme "chaleur" par "énergie thermique", mais je garde le concept de "chaud et froid" pour que les lecteurs sans bagages scientifiques puissent s'y référer.
Citer
0 #1 Lily 06-12-2018 10:31
La température ne sert pas à mesurer la chaleur d'un élément mais l'agitation des molécules (voire même des atomes et autre entités plus petites).
La chaleur représente un transfert d'énergie thermique.
Confondre température et chaleur est une erreur commune lorsqu'on commence la physique et provient du langage quotidien
Citer