Élevage de cailles

Informations pratiques :

 

--> Avant de pratiquer cette expérience, veuillez lire le préavis concernant les expérience zoologiques <--

 

Sommaire

  1. Matériel
  2. Mise en place
  3. Entretien
  4. Durée
  5. Problèmes
  6. Remarques

Matériel (sommaire)

- grande bassine

- lampe infra-rouge

- couveuse

- éleveuse pour poussins (optionnel, remplace la bassine et éventuellement la lampe)

- au moins deux mangeoires

- farine pour poussins premier âge

- graines et farine pour poule pondeuse

 


La nouvelle nourriture, par sac de 5kg, trouvée dans un magasin pour agriculteur.

- planches ou autre moyens pour aménager un enclos

- grande bâche pour protéger le sol

- graines pour dindonneaux (optionnel)

- sable pour oiseau (optionnel)

- vers de farine (optionnel mais recommandé en cas de reproduction)

 

Mise en place (sommaire)

Informations de base :

- Installer votre couveuse selon le mode d'emploi et réglez la température et l'humidité 6h avant d'y mettre les oeufs.

- Pour une couveuse ventilée, la température doit être comprise entre 37.5 et 38°C (=100°F). Pour une couveuse statique, elle doit approximer 38 à 38.5°C. Des baisses momentanées de températures sont viables, vu que, dans la nature, la mère se lève de temps en temps, mais des températures trop à la hausse peuvent être fatales.

 


Réglez bien la température

- L'humidité ne doit pas être top importante en début de couvaison (40% environ). Remplissez simplement le bac prévu à cet effet.

- Veillez à mirer les oeufs avant de les placer en couveuse afin de sélectionner des oeufs ni trop clairs ni trop foncés (au cas où vous ne voulez pas tous les incuber). En cas de doute, il vaut mieux avoir trop de poussins que pas assez. Soyez sûrs d'avoir au minimum 3-4 oeufs das votre couveuse afin de parer à une mauvaise éclosion.

- Si votre couveuse n'est pas automatique, il faut retourner les oeufs au moins deux fois par jour (matin et soir) pour éviter que l'embryon n'adhère à la coquille.

- Au bout du 7e jour, vous pouvez mirer vos oeufs pour voir lesquels sont vivants. On les reconnait aux vaisseaux sanguins et à la masse noire que représente l'embryon. Le mirage des oeufs consiste à éclairer ceux-ci avec une lampe de poche pour pouvoir voir au travers. Il s'effectue dans le noir complet. Faites attention aux mouvements brusques et à la perte de chaleur en manipulant les oeufs.

 


On voit les vaisseaux sanguins

L'embryon bouge


- Si par malheur vous fendez la coquille d'un oeuf en le manipulant, vous pouvez tentez de placer un petit morceau de scotch sur la craquelure. Cela aidera à préserver l'humidité interne.

- Au 15e jour, vous pouvez arrêter le retournement des oeufs (automatique ou non).

- Au 16e jour, il faut augmenter le taux d'humidité de la couveuse à 80% environ afin de ramollir la coquille et faciliter le bêchage. Pour ce faire, introduisez des éponges trempées d'eau chaude dans le fond du bac ou augmentez la surface d'eau (pour plus d'évaporation).

- Les poussins sortent généralement après 16 à 18 jours d'incubation.

- Le 17e jour, si vos petits ne sont pas encore sortis et/ou si vous constatez des difficultés à l'éclosion, vous pouvez vaporiser de l'eau chaude mélangée à un peu de vinaigre contre les parois de la couveuse (évitez de le faire directement sur les oeufs, ou alors à très faibles doses). L'acide acétique dissout le calcaire présent dans la coquille sans causer de dommages aux poussins. Les proportions sont d'une cuillère à soupe de vinaigre pour un litre d'eau.

- Lorsque vos petits sont sortis de l'oeuf, il faut les laisser 24h dans la couveuse afin qu'ils sèchent et jeûnent. N'ouvrez pas la couveuse pendant ce temps pour ne pas refroidir les poussins, mais faites attention à ce que les petits (déjà très actifs), ne tombent pas dans le fond du bac (où ils mourront).

- Après les 24h de jeûne, vous pouvez transférer vos poussins dans votre bassine dont vous aurez préalablement tapissé le fond de papier ménage et installé une mangeoire avec la farine pour poussin. Concernant l'eau, un récipient par trop profond est nécessaire pour éviter la noyade. Si vous n'en avez pas, posez une grosse pierre au centre de votre récipient pour que les poussins ne s'y aventurent pas.

Si vous disposez d'une éleveuse à poussins, réglez-y la température et placez-y les cailleteaux avec la même installation que ci-dessus.

 


Les poussins n'ont pas besoin de beaucoup d'espace

- Dans le cas de la bassine, placez la lampe infra-rouge à environ 50cm du fond. Vous verrez si vos poussins ont froid ou chaud à leur comportement. S'ils ont froid, ils se regroupent juste sous la lampe et dans le cas inverse ils sont agités et s'éloignent de celle-ci.

- Au fur et à mesure de la croissance de vos poussins, il faudra les placer dans des bacs/enclos de taille appropriée.

 

Pour mieux faire :

- Ne mélangez pas d'oeufs ou de poussins d'âges différents.

- N'élevez jamais un seul poussin, il piaillera de manière incessante pour avoir de la compagnie. Si vous n'en avez qu'un seul suite à une mauvaise éclosion, allez en acheter d'autres du même âge environ.

- N'aidez un poussin à sortir de l'oeuf qu'en cas de dernier recourt (voir la section problèmes)

- Placez un peu de sable pour oiseaux au fond du bac, cela aidera à la digestion et fait office de litière.

 

Entretien (sommaire)

Informations de base :

- Remplacez le contenu des mangeoires tous les jours.

- A partir du 3e jour, changez tous les matins le papier ménage, car il sera couvert de crottes. Si vous avez disposez du sable pour oiseaux dans le fond du bac, vous pouvez enlever plus facilement les déjections.

- Si les poussins piaillent fortement, c'est qu'il veulent votre compagnie. Vous pouvez les déshabituer à cela au fil des jours en ne répondant plus à leurs appels.

- Les plumes poussent à partir du 6-7e jour.

 


Le duvet laisse place aux plumes

- A partir d'une semaine, il est préférable de placer les poussins dans un enclos plus vaste, à même le sol. Pour ce faire, disposez une bâche sur le sol et délimitez les bords de l'enclos à l'aide de planches ou autre éléments aux bords suffisamment élevés.

 

Il est tout-à-fait possible d'élever des cailles à l'intérieur
L'enclos est pour l'instant de taille suffisante

- Au bout d'un mois, lorsque les cailles atteignent plus ou moins leur taille adulte, vous devriez alors les mettre en un enclos de plus grande taille.

- Si vous disposez d'un jardin, attendez encore une semaine ou deux avant de mettre les cailles dans un enclos extérieur. Lorsque les cailles disposent de leur plumage final (après un moins et demi environ), vous pouvez les mettre sans crainte à l'extérieur, tant qu'elles disposent d'un couvert.

- A partir d'une quarantaine de jours, les cailles sont sexuellement matures. Les mâles essaient de s'accoupler et crient le matin, alors que les femelles commencent lentement à pondre.

 

Cri des mâles pour appeler les femelles

Les reproduction interspécifiques des cailles sont possibles et engendrent des descendants hybrides
Accouplement de cailles

Pour mieux faire :

- Faites attention aux mouvements brusques et à ne pas trop perturber les cailles lors de vos séances de nettoyage.

- Aménagez un enclos avec du sable pour oiseaux au fond, ainsi que de nombreuses cachettes à large ouverture.

 

Un enclos intérieur pour les cailles, dans un appartement
L'enclos est séparé en deux

- Donnez une fois par semaine quelques vers de farine aux cailles (tous les jours en période de reproduction).

- Attention, les cailles volent et sautent à plus d'un mètre, elles sont donc susceptibles de sortir de l'enclos de temps à autre.

- Les cailles peuvent tout-à-fait rester dans un enclos à l'intérieur, mais il faut tenir compte du bruit (notamment des mâles) et de l'odeur engendrés.

- Si des individus ne s'entendent pas, il vous faudra séparer l'enclos.

- Veillez à avoir au moins deux femelles par mâle, pour ne pas épuiser la première.

- Si vous élever des cailleteaux, attention à la consanguinité si vous les laissez se reproduire avec leurs parents biologiques !

 

Durée (sommaire)

- Expérience de base (Éclosion et étude des poussins jusqu'à âge moyen) :

Durée : 1 mois

Attention requise : ~ 3h30 par semaine. Cette valeur est une moyenne répartie à titre indicatif sur toute la durée de l'expérience.

- Expérience élaborée (Étude de l'âge adulte, reproduction, incubation des petits,...) :

Durée : 4 mois

Attention requise : ~ 4 heures par semaine. Cette valeur est une moyenne répartie à titre indicatif sur toute la durée de l'expérience.

- Expérience illustrée (film, photos, prises de notes,...) :

Durée : 5 mois et 10 jours

Attention requise : ~ 5h30 par semaine. Cette valeur est une moyenne répartie à titre indicatif sur toute la durée de l'expérience.

 

Problèmes (sommaire)

Les oeufs ne sont pas arrivés à terme :

- Vérifiez les conditions d'incubation (température, humidité, retournement,...).

- Il est normal qu'une petite quantité d'oeufs ne donne rien.

- Les conditions de stockage du vendeur étaient inappropriées.

Les poussins sont formés mais morts dans l'oeuf :

- L'humidité n'était pas assez élevée en fin d'éclosion.

- Les condition d'incubation n'étaient pas optimales.

Les poussins n'arrivent pas à sortir de l'oeuf :

Si vous constatez un retard d'éclosion de plus de deux jours (20e jour), vous pouvez tenter de percer la coquille pour aider le poussin. Suivez méthodiquement les étapes ci-dessous et, en cas de difficulté ou d'incertitude, ne continuez pas.

- Portez l'oeuf à votre oreille et écoutez. Si vous entendez un bruit de bêchage (râclements réguliers) ou des piaillements, vaporisez l'oeuf avec de l'eau chaude vinaigrée, remettez-le dans la couveuse, placez des éponges humides dans le fond du bac et attendez quelques heures.

- Si vous n'entendez rien, mirez l'oeuf. S'il est noir, attendez encore une journée avant de l'ouvrir : soit le poussin est mort, soit il n'est pas encore totalement formé. S'il est clair, ou seulement à moitié noir, c'est qu'il n'est pas arrivé à terme ou n'était pas fécondé.

- Si le bêchage dure plus de 10 heures et que l'éclosion est en retard, vous pouvez tenter d'ouvrir l'oeuf. Gardez à l'esprit que, ce faisant, vous risquez de tuer le poussin d'avantage que de le sauver. N'agissez pas sous le coup de l'impatience où vous risquez de le regretter.

- Pour ouvrir l'oeuf, placez-vous avant tout à 50cm d'une lampe infra-rouge pour évitez les coups de froids durant l'opération. Commencez par repérer le gros bout de l'oeuf, là où se situe la poche d'air. Si le poussin a déjà percé un trou, vous pouvez partir depuis là. Dans le cas contraire, ôtez délicatement la coquille à l'extrémité du gros bout à l'aide d'un outil tranchant et/ou pointu (comme un petit ciseau ou une aiguille). Directement sous la coquille se trouve une fine membrane blanche que vous pouvez ôter sans problème. Vous voyez à présent une petite cavité (la poche d'air) que le poussin à peut-être déjà percée.

- La membrane située au fond de la poche d'air devrait bouger si le poussin est en vie. Humidifiez légèrement la membrane avec de l'eau chaude non vinaigrée et reposez l'oeuf dans la couveuse pour quelques heures.

- S'il n'y a toujours pas d'amélioration, vous pouvez reprendre l'opération et élargir l'ouverture. Attention, si vous enlevez la coquille ailleurs que sur la poche d'air, cela provoquera une rupture de la membrane interne et éventuellement une hémorragie.

- Repérez l'endroit où se situe le bec, c'est la zone qui bouge derrière la membrane. Si le poussin a déjà percé la membrane, le bec devrait être visible. incisez très délicatement la membrane pour dégager le bec. Soyez vigilants à ne pas blesser le poussin.

- Si la membrane saigne, humidifiez-là légèrement (attention à ne pas noyer le poussin !) et reposez impérativement l'oeuf dans la couveuse : il n'est pas prêt. Il faudra alors humidifier l'oeuf toutes les heures et retenter l'opération 12h plus tard.

- Si vous ne constatez pas de saignement (ou quelques traces seulement), enlevez la membrane sur quelques centimètre, de façon à dégager un peu le poussin et reposez l'oeuf dans la couveuse pour une heure ou deux. Si la membrane colle au duvet, c'est que le taux d'humidité n'est pas assez élevé. Vaporisez légèrement l'oeuf (attention à ne pas noyer le poussin !) et l'intérieur de la couveuse.

- Finalement, si cela ne suffit toujours pas, vous pouvez agrandir l'ouverture sur toute la circonférence de la poche d'air. Le poussin devrait à présent pouvoir être extrait de la coquille en inclinant celle-ci vers le bas. La gravité devrait le faire descendre.

- Une fois le poussin sorti, replacez-le dans la couveuse durant 12 à 24h.

- Si le nombril est saignant, ou si une membrane en sort, posez le poussin sur du papier ménage humide dans la couveuse et attendez sans le toucher (vous risquez de provoquer une infection des tissus). Si le petit est assez coriace, il s'en sortira. N'hésitez pas à parler de temps en temps à votre poussin (à travers la couveuse) pour le stimuler.

- Si une grosse poche jaune sort du nombril du poussin, il y a peu de chance que celui-ci survive malgré la méthode ci-dessus : il n'était simplement pas encore suffisamment formé.

Les poussins sont morts après l'éclosion :

- Il y a un certain taux de mortalité chez les jeunes poussins, surtout si l'éclosion s'est déroulée anormalement

- Il est important de respecter les 24h de jeûne

- La température était trop basse

Les cailles se battent :

- Il est nécessaire de séparer les individus qui ne s'entendent pas.

- Vous pouvez les séparer d'une vitre afin qu'ils s'habituent tout-de-même les uns aux autres.

Une caille a un comportement agressif :

- Si elle attaque les autres cailles, il est nécessaire de l'isoler, éventuellement dans une cage en verre afin qu'elle puisse quand même voir ses semblables.

- S'il s'agit d'un mâle, peut-être défend-il simplement sont territoire.

- Si la caille est trop violente, il faudra peut-être envisager de l'endormir.

Une caille est blessée ou malade :

- Si la blessure semble profonde, il est important d'amener l'animal chez un vétérinaire, qui pourra le cas échéant nettoyer la plaie et prescrire des antibiotiques.

- Si la caille a un comportement anormal, commencez pas l'isoler des autres durant quelques jours afin de l'observer de plus prêt. Amenez-la chez un vétérinaire si son état ne s'améliore pas, ou si d'autres individus sont atteints des mêmes symptômes.

Une femelles pond des oeufs mous :

- Lors des premières pontes, il se peut que certains oeufs ne disposent pas de coquille.

- Si ce constat se perpétue durant plusieurs semaines, donnez à vos cailles de la coquille d'huitre broyée (disponible en animalerie), ou encore des coquilles d'oeufs (non-peintes) broyées finement.

 

Remarque(s) (sommaire)

Expérience convenant au cadre scolaire.

Pour aller plus loin :

- Faire une hybridation entre les différentes espèces de cailles
- Observer plus en détails les croisements (effet sur les teintes, le caractère,...)
- Essayer d'obtenir une couvaison naturelle
- Mettre les cailles en enclos extérieur

--> Retour à la présentation <--

--> Voir le détail de l'expérience <--

Commentaires  

0 #6 Amandine 26-05-2018 06:55
Pas besoin de séparer les animaux agressifs, un anneau dans le bec et c’est fini
Citer
0 #5 Intra-science 28-09-2015 14:12
Citation en provenance du commentaire précédent de lili :
[...]Peut-on les laisser tout le temps ensembles et peuvent-elles rester à l'année dehors ?
Je voudrais leur faire une volière extérieur quelles sont les dimensions pour une dizaine de caille .Est-ce qu'une caille peut couver et s'occuper de ses petits sans couveuse ? [...]

Bonjour Lili,

N’ayant pratiqué qu’un seul petit élevage, je ne peux vous donner que des conseils :

- A priori vous pouvez laisser les cailles ensembles, mais sachez que dans un espace trop petit, les mâles peuvent devenir agressifs les uns envers les autres. Le ratio adéquat dans un espace communautaire est parait-il un mâle pour 4 à 5 femelles. Il se peut également que certaines cailles ne s’entendent pas, mais ce risque diminue également pour une grande surface.

- Il est très difficile (mais pas impossible) d’obtenir une couvaison naturelle chez les cailles. Si vous souhaitez essayer, je vous conseillerais de faire une volière d’environ 1m2 par oiseau (dans le cas contraire vous pouvez descendre à la moitié). Prévoyez de la végétation, des endroits calmes, ainsi que de nombreuses cachettes et abris qui serviront de nichoirs et offrirons de l’intimité aux femelles.

- La cage doit être entièrement fermée (même le sommet !) et mesurer environs 1m80 pour que vous puissiez rentrer dedans ;-). Faites-la à l’épreuve des prédateurs (rats, fouines, etc.), mais aussi des poussins qui pourraient sortir à travers les mailles. Inspirez-vous d’internet pour la construction, par exemple : www.youtube.com/.../
Ou encore : farm2.static.flickr.com/.../.. .

- Les cailles peuvent rester à l’extérieur durant l’hiver (si les températures ne sont pas trop rudes), mais prévoyez une cabane avec de la paille et des copeaux de chanvre pour qu’elles puissent s’abriter du vent et du froid. Par contre, sans éclairage et chauffage artificiel, elles ne pondront que durant la belle saison.

- Quelques informations supplémentaires : laterre.ca/.../...

Je vous invite à poser également vos questions sur les forums listés dans ce commentaire : intra-science.anaisequey.com/. ../...
Ils sont plus spécialisés que le mien et leur communauté saura vous donner des avis expérimentés.

Je vous souhaite bien du plaisir pour votre élevage !
Citer
0 #4 lili 28-09-2015 11:32
Bonjour , je voudrais quelques renseignements j'ai plusieurs cailles mâle et femelle .Peut-on les laisser tout le temps ensembles et peuvent-elles rester à l'année dehors ?
Je voudrais leur faire une volière extérieur quelles sont les dimensions pour une dizaine de caille .Est-ce qu'une caille peut couver et s'occuper de ses petits sans couveuse ? Merci beaucoup pour vos réponses .
Citer