Témoignage : élevage de tritons
(Tritons alpestres)

Compte rendu

Retour à la présentation Préface et évaluation de l'expérience.

 Informations techniques Protocole et matériel utilisé.

 

--> Nous vous rappelons que la détention d'animaux sauvages est interdite. La plupart des amphibiens sont désormais protégés en France. Si vous choisissez d'outrepasser cet avertissement, veuillez lire avant tout le préavis concernant les expérience zoologiques <--

 

Résumé thématique

Sommaire

  1. Habitat
  2. Croissance
  3. Alimentation
  4. Reproduction
  5. Difficultés rencontrées

Vous trouverez ci-dessous un compte rendu de mes propres résultats. Pour une liste plus générale concernant le protocole et le matériel employé, référez-vous aux informations techniques.

Les tritons vivent habituellement en milieu terrestre, mais ils se retrouvent dans les étangs au début du printemps pour s'accoupler. J'ai moi-même pris mes individus dans un petit étang à St-Maurice.

Durant la captivité, les adultes sont simplement maintenus dans un grand bac avec de la végétation (notamment des brins d'herbe pour la ponte) et de l'eau d'étang. Une fois les oeufs pondus, ils sont isolés dans un petit bac avec simplement de l'eau du robinet. Les larves sont placées dans une grande bassine contenant des algues, des plantes émergées et de l'eau d'étang. Tout ces bacs sont régulièrement changés, notamment lorsque l'eau se trouble à cause des excréments où que la nourriture vient à manquer.

Lorsque les tritons sont capables de sortir de l'eau (à environ 3 mois), j'ajoute un grand nénuphare en flottaison avec un peu de terre et de feuilles.

Les différents lieux de vie des tritons
Les différents lieux de vie des tritons (agrandir l'image)

Au stade d'oeuf, on peut voir la progression de l'embryon à travers la membrane protectrice. Les larves éclosent après une dizaine de jours : elles mesurent environ 5 millimètres à la naissance et 1 cm quelques jours plus tard. Les pattes avant commencent à croître dès l'éclosion, mais elles ne sont bien visibles qu'à partir de deux semaines. Au 20e jour, la larve prend du volume et les pattes arrière débutent leur formation.

Entre un et deux mois, les larves s'opacifient, prennent des couleurs et grandissent davantage, atteignant 3 cm après 50 jours et 4cm après 65 jours. La forme du corps change alors beaucoup : les branchies se réduisent, les jeunes tritons muent et finissent par sortir de l'eau à environ 3 mois.

Évolution et croissance d'un triton en quelques mois, à partir de la ponte et jusqu'à la fin de la phase terrestre
Progression d'une larve de triton alpestre de l'oeuf à l'âge adulte (agrandir l'image)

Les adultes se nourrissent de cloportes et de limaces en phase terrestre, et d'oeufs de grenouilles ainsi que de petits animaux aquatiques (vers, crustacés) en période de reproduction. Ils ne mangent pas les têtards, ni la nourriture artificielle pour poissons.

Pour les larves comme pour les adultes, le plus simple est de mettre à disposition des algues et de l'eau d'étang non filtrée, car elle contient de nombreux insectes, vers et crustacés adaptés à leur alimentation. Je renouvelle régulièrement l'eau afin de fournir constamment une source correcte de nourriture, sinon les larves peuvent céder au cannibalisme.

Une fois que les larves mesurent 2cm, je les nourris avec des vers de vase congelés. Je commande ensuite de la nourriture vivante (larves de moustiques, tubifex, vers grindal) dans un magasin spécialisé, mais un problème avec la livraison m'oblige à aller chercher moi-même les vers dans la vase d'une petite rivière de forêt.

Une fois que les tritons passent en phase terrestre, je leur donne d'autres types de nourriture : des petits insectes et araignées, des larves de drosophile, des jeunes limaces et des vers de terreau.

La nourriture vivante peut être achetée dans certains magasins d'aquariophilie
La nourriture vivante reste préférable pour un bon développement

Le mécanisme de "chasse" des tritons (ici ils recrachent leur proie) (© IS)


J'ai volontairement pris deux femelles et un mâle afin de pouvoir récolter la ponte. Les deux genres sont faciles à différencier : les mâles possèdent une teinte bleutée, une petite crête et une bande bleue sur les flancs. Les femelles sont plutôt verdâtres et rondes (en période de reproduction).

Différences morphologiques entres les deux genres
Différences morphologiques entres les deux genres (agrandir l'image)

Lorsque le mâle courtise l'une des femelles, il fait rapidement onduler sa queue en direction de celle-ci, ce qui a pour effet de diffuser des substances censées attirer la femelle en question. Il faut préciser que chez les tritons l'accouplement est externe. Une fois la femelle séduite par les pratiques du mâle, celui-ci libère sa semence dans une poche appelée spermatophore, qui sera ensuite captée par la femelle pour féconder ses oeufs. Je n'ai malheureusement pas pu assister à un accouplement complet car les femelles étaient sans doute déjà fécondées.

Lors de la ponte, les femelles déposent leurs oeufs séparément les uns des autres. Elles se placent sur des brins d'herbe qu'elles replient sur l'oeuf de manière à l'isoler des prédateurs. Les oeufs mesurent environ 1.5 mm et sont entourés d'une membrane transparente à travers laquelle on peut voir le développement de l'embryon.

Première étape de l'accouplement : la parade nuptiale (© IS)


Accouplement et ponte de tritons alpestres
Accouplement et ponte (agrandir l'image)

J'ai en premier lieu cherché à ramasser des oeufs de tritons directement dans un étang sans passer par la détention des adultes. Il est toutefois difficile de distinguer les oeufs dans un plan d'eau où la végétation est immergée.

Tout comme les adultes, les larves ne mangent pas la nourriture artificielle, il m'a donc été nécessaire de renouveler l'eau d'étang et les algues tous les 2 jours en moyenne afin de disposer d'assez de proies. J'ai ensuite dû commander de la nourriture vivante en ligne, car aucun magasin d'en vendait dans ma région. N'ayant pas reçu la commande assez vite, j'ai été obligée d'aller trouver moi-même des vers dans la vase d'une rivière.

--> Nous vous rappelons que la détention d'animaux sauvages est interditeLa plupart des amphibiens sont désormais protégés en France. Si vous choisissez d'outrepasser cet avertissement, veuillez lire avant tout le préavis concernant les expérience zoologiques <--

 

--> Retour à la présentation <--

--> Voir les informations techniques <--

Commentaires  

0 #23 Intra-science 17-05-2017 22:12
Citation en provenance du commentaire précédent de Poum_70 :
Bonjour,
Je cherche un contact spécialisé tritons à qui je pourrais transmettre mes observations. Photos.t commentaires. Petit film. Bien cordialement

Bonjour,

Quelle est la nature de vos observations et que souhaitez-vous qu'il en advienne ?
Avant de choisir à qui transmettre vos données, je vous invite à parcourir ce site spécialisé sur les urodèles : urodeles.net/ ainsi que le forum associé, qui est une référence dans le domaine : urodeles.forumpro.fr/

Je suis bien sûr intéressée par vos résultats (et je pourrais, selon leur nature, les publier en votre nom sur cette page), mais peut-être préférerez-vous un contact expert à un site généraliste.

Vous pouvez me contacter directement via le formulaire prévu à cet effet afin d'en discuter : intra-science.anaisequey.com/. ../

Au plaisir.
Citer
+2 #22 Poum_70 17-05-2017 21:45
Bonjour,

Je cherche un contact spécialisé tritons à qui je pourrais transmettre mes observations. Photos.t commentaires. Petit film. Bien cordialement
Citer
+1 #21 Intra-science 03-04-2017 03:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Pierre :
Bonjour je suis au stade des larves qui ont éclot il y'a environ 1semaine je pense quelle mange les daphnis apres que faire avec la nourriture quand elle ne magerons plus de daphnie puije leur donner autre chose que des vers de vase

Bonjour Pierre,

Vous pouvez aller chercher directement dans un étang des algues à mettre dans le bac des tritons. Elles contiendront des petits insectes et larves. Vous pouvez aussi fouiller dans la vase à l'aide d'une petite passoire pour y trouver les proies naturelles des tritons.

Faites cependant attention à ne pas introduire d'insectes plus gros que les larves de tritons elles-mêmes, par exemple des larves de libellules, qui pourraient attaquer vos protégés.

Je vous renvoie aux informations techniques pour plus de précisions : intra-science.anaisequey.com/. ../...

Bonne suite.
Citer