Témoignage : élevage du têtard à la grenouille

Informations techniques

Retour à la présentation Préface et évaluation de l'expérience.

 Compte rendu de l'expérience Explications et déroulement illustré de l'expérience.

 

 

--> Nous vous rappelons que la détention d'animaux sauvages est généralement interdite. La plupart des amphibiens sont désormais protégés en FranceSi vous choisissez d'outrepasser cet avertissement, veuillez lire avant tout le préavis concernant les expérience zoologiques <--

 

Sommaire

  1. Remarques ! important !
  2. Matériel
  3. Mise-en-place
  4. Entretien
  5. Libération
  6. Durée
  7. Problèmes

Remarques (sommaire)

- Attention : depuis 2007, la plupart des amphibiens bénéficient d'une protection légale sur le territoire français. Bien que les têtards survivent bien en captivité, je ne préconise pas la reproduction de cette expérience à des fins récréatives. Si vous souhaitez pratiquer cet élevage, demandez-vous si vos motivation peuvent raisonnablement justifier la mise en danger d'un autre animal.

- Dans les autres pays, renseignez-vous au préalable sur internet ou directement auprès des autorités compétentes pour connaitre les lois en vigueur.

- Si vous choisissez de vous investir dans cet élevage de plusieurs mois, lisez attentivement cet article (même si vous le trouvez long) et ne prélevez QUE des oeufs de grenouilles rousses (Rana temporaria) ou vertes (Rana esculenta). A l'heure où j'écris (2015), il s'agit des espèces les plus communes et les moins protégées en France . Des détails aidant à reconnaître ces pontes seront présentés ci-dessous.

Pour les enseignants : sachez que des élevages alternatifs existent : chenilles, vers de farine, phasmes, etc. L'élevage de grenouilles pose désormais des problèmes éthiques et légaux que je vous suggérerais d'éviter dans le cadre de votre institution.

 

- Vous trouverez ici un guide (très) simplifié pour cet élevage. Je vous conseille de le lire en parallèle à mon article.

 

Matériel (sommaire)

Au début :

- Un grand récipient de type aquarium, en verre ou en plastique.

- Une petite passoire ou une épuisette.

- De l'eau d'un étang, de l'eau de pluie ou alors de l'eau en bouteille. L'eau du robinet non-fluorée peut éventuellement être utilisée, à condition de la laisser poser 24h avant d'y ajouter les têtards afin que le clore s'évapore.

- Des algues (à ramasser dans un étang).

- Optionnel mais recommandé : des plantes aquatiques à acheter en animalerie, de même que du sable et du substrat, ou alors un bulleur (aérateur d'aquarium).

- Optionnel : une pompe à eau et un filtre (facilite le nettoyage en cas d'élevage conséquent).

- Optionnel : des bandelettes de mesure de la qualité de l'eau.

- Optionnel : des filtres à café pour récupérer les très petits insectes dans l'eau des étangs.

 

En cours d'élevage :

- Alternatives optionnelles aux algues : salade verte et petites feuilles d'épinard (crues ou bouillies), petits-pois, courgettes et raisin vert.

- Des petites proies vivantes à mettre dans l'eau : vers de vase (à acheter congelés en animalerie, ou à chercher dans la vase d'un étang avec une épuisette), moucherons, petits insectes aquatiques, mollusques, daphnies, etc.

- Alternatives optionnelles (mais déconseillées !) à ces proies : aliments pour poissons (flocons, paillettes, pastilles...). Attention car ils salissent vite l'eau et ne sont pas très adapté au régime des têtards...

- compléments alimentaires recommandés : du calcium liquide pour aquarium et des flocons de spiruline (disponible tous deux dans un magasin d'aquariophilie)

- Terrarium pour mettre les jeunes grenouilles sorties de l'eau.

- Une moustiquaire (du genre celle pour les fenêtres, avec les attaches), en guise de couvercle pour le terrarium. Ou alors un tissu poreux.

- Proies pour la phase terrestre : drosophiles (achetables en animalerie, mais il suffit de les attirer avec des fruits murs), petits criquets, larves d'insectes, petites fourmis noires (jamais les grosses), milles-pattes, petits vers et asticots, araignées, cloportes, mouches (sans les ailes), etc.

 

Mise en place (sommaire)

Informations de base :

- Les oeufs et les têtards sont présents dans les étangs, en général dès le début du mois d'avril, mais cela varie selon les espèces.

 

Petit étang printanier, Les oeufs de grenouilles et de crapauds y sont commun
Les oeufs de grenouilles et de crapauds sont très courants dans les étangs

 ATTENTION : veillez à prendre uniquement des oeufs de grenouilles rousses ou vertes, les autres espèces bénéficient en France d'une protection légale interdisant le prélèvement des ponte. Certaines espèces, comme les xénopes, sont au contraire considérées comme invasives et ne devraient pas être élevées impunément (et surtout relâchées).

 

Amas d'oeufs de grenouille rousse (rana temporaria)
Pontes en amas de grenouilles rousses (source : ARKive)

Chapelets d'oeufs de crapauds commun (bufo bufo)
Ponte en chapelets de crapauds communs (source : James Lindsey, Ecology of Commanster)

- Il est très difficile de différencier les têtards des grenouilles et des crapuds, c'est pourquoi le prélèvement des oeufs me semble préférable à ce stade. Si vous décidez de prélever des têtards, veillez à n'en prendre qu'une petite quantité et soyez conscient que vous pourriez accidentellement ramasser des espèces protégées.

- Si vous prenez des oeufs : mettez-les dans un grand récipient contenant de l'eau de l'étang, de l'eau de pluie ou de l'eau en bouteille, ainsi que quelques algues. Il est important pour le développement des oeufs que ce bac soit suffisamment grand. N'UTILISEZ PAS l'eau du robinet si elle contient du fluorure ou si votre tuyauterie est veille (en cuivre). Dans le cas contraire, vous pouvez l'utiliser à condition de la laisser poser 24h pour que le chlore s'évapore.

 

Amas d'oeufs de grenouille
Les oeufs sont placés dans le fond d'un bac

- Il est inutile de prendre tout un bloc d'oeufs : essayez d'en séparer une partie sans abîmer leur enveloppe protectrice. Si vous prenez trop d'oeufs, vous pourrez relâcher les jeunes têtards dans quelques temps afin de limiter le nombre de vos protégés.

- Ne prévoyez pas plus de 1 ou 2 têtards par litre d'eau (1 litre d'eau = volume d'une brique de lait). Cela peut sembler peu, mais ils grandiront rapidement et une population plus concentrée augmentera drastiquement le travail requis en terme de nettoyage et d'entretien. Sans compter que cela mettrai en danger davantage d'animaux au cas où un problème se présenterait dans votre élevage. Il est donc inutile et déconseillé d'avoir plus de 20-30 têtards pour un aquarium de 20l.

- Placez le bac dans un endroit clair et aéré. Les têtards ont idéalement besoin d'une à deux heure de soleil par jour pour aider à leur croissance, mais pas davantage. NE LAISSEZ JAMAIS le bac au soleil trop longtemps, surtout si le volume d'eau est faible, où la surchauffe pourrait tuer vos protégés. L'eau devra idéalement rester entre 15 et 20 degrés : des variations sont possibles tant qu'elles ne dépassent pas 30°C.

- Le récipient doit être ouvert ou muni d'un couvercle poreux pour laisser passer la lumière et permettre les échanges gazeux.

 

Pour mieux faire :

- Nous vous conseillons de prendre un bac transparent de type aquarium (en verre ou en plastique) afin de pouvoir contrôler plus facilement la qualité de l'eau. L'installation d'un filtre peut permettre de faciliter le nettoyage lors d'un élevage conséquent. Le bac doit être plus large que haut afin de faciliter les échanges gazeux avec la surface. Vous pouvez trouver des bac en plastique dans un animalerie ; ils conviennent pour un petit nombre de têtards. N'utilisez pas de récipient en plastique ayant déjà servis. N'utilisez jamais de récipient en métal et n'intégrez rien de métallique dans l'eau au cours de votre élevage.

 

Un grand récipient pour les têtards
Un bac de grande dimension est préférable car les têtards prennent rapidement du volume

- Les têtards ont besoin d'une eau suffisamment oxygénée. L'idéal est d'intégrer à votre terrarium des plantes aquatique (comme l'élodée, achetable en animalerie) : une ou deux par 10 litres d'eau. Elles doivent être plantées dans du substrat recouvert de sable, ce sont des ingrédients peu chers et faciles à trouver dans des magasins d'aquariophilie. Ne placez pas de plantes ou d'autres agrément à la surface de l'eau, car cela limiterait l'oxygénation. Une autre option pour oxygéner l'eau est d'utiliser un bulleur discret. N'oubliez pas que les plantes, comme les têtards, doivent avoir 1 à 2 heures de soleil par jour.

- Si vous souhaitez élever les grenouilles jusqu'à leur stade terrestre (dès que les pattes sont entièrement formées), prévoyez un bac hybride aquarium/terrarium, ou alors un second bac où transférer les grenouillettes après leur sortie de l'eau. Quelques exemple pour vous inspirer : simple système eau/terre et terrarium aménagé.

- Adaptez bien sûr la taille de vos récipients aux nombre d'animaux que vous élevez. Doublez vos bacs si vous souhaitez faire de grands élevages. Plus leur espace de vie sera important, mieux les têtards se porteront. Le temps que vous prendrez à faire ces préparatifs, vous le gagnerez lors du maintient de l'eau, et vous aurez davantage de plaisir à observer le développement harmonieux de vos protégés.

- Prenez l'eau et les algues de l'étang où vous ramassez les oeufs. Dans le cas contraire, utilisez de l'eau de pluie ou en bouteille et évitez les étangs où vous ne voyez pas d'animaux ; ils pourraient être polluée.

- Attention à ce que les algues ne contiennent pas de parasites ou de prédateurs (larve de libellules). Dans le doute, passez-les simplement dans l'eau bouillante. Ne laissez pas d'escargots d'eau dans le bac car ils peuvent être porteurs de parasites.

- Par la suite, rincez et faite bouillir tout ce que vous introduirez dans les récipients (agréments, décoration, pierres, sable fin pour aquarium, etc.). Vous ne pouvez pas savoir quelles bactéries ou polluant vous apporterez avec ces objets.

- Si vous tenez à utiliser de l'eau du robinet, laissez-la poser au minimum 24h au préalable pour que le chlore s'évapore. N'UTILISEZ PAS l'eau du robinet si elles est fluorée ou si vos canalisations sont vieilles (contient du cuivre).

- Si vous le souhaitez, faites un test de votre eau (test pH, dureté,... disponible en animalerie pour les aquariums) et notez ces références pour observer son évolution. Vous saurez ainsi si le taux d'ammoniaque ou de nitrates est trop élevé.

 

Entretien (sommaire)

Informations de base :

- Au stade d'oeuf, ne dérangez pas les embryons. Ajoutez de l'eau si nécessaire pour compenser l'évaporation quotidienne (de l'eau de l'étang ou une eau en bouteille).

- Si vous devez vraiment transvaser vos têtards (par exemple changer de bac), ne le faites pas avant qu'ils puissent bouger librement (8e jour environ, selon les conditions). Voici la démarche pour transférer les têtards : remplissez votre second bac d'eau et laissez le poser 24h pour qu'il prenne la température ambiante (quelle que soit la provenance de l'eau). Puis ajoutez-y des algues et transvasez délicatement quelques têtards à l'aide d'une passoire souple ou d'une petite épuisette. Attendez quelques heures, et si les têtards supportent bien la transition, vous pouvez déplacer les autres.

 

Une petite passoire est utile pour capturer les têtards
Une petite passoire permet de ramasser les têtards sans leur faire mal

- Un têtard qui ne bouge pas dans votre passoire est mort. Attention à ne pas laisser les têtards trop longtemps hors de l'eau ! Il est normal qu'une certaine proportion d'embryons n'arrivent pas à terme, mais si vous pensez avoir trop de décès, reportez-vous à le section "problèmes" ici bas.

- Quelques jours plus tard, vous pouvez relâcher une partie des têtards si votre bac est surchargé. Avant ce stade, leurs chances de survie sont sensiblement moins grandes. Les têtards survivent généralement mieux en captivité que dans la nature, mais seulement si les conditions d'élevage sont adéquates.

- Nous vous conseillons de ne garder qu'une vingtaine de têtards afin d'éviter de devoir changer l'eau trop souvent. A défaut, maintenez-en 1 à 2 par litre. Une surpopulation risque d'entraîner des décès et demandera beaucoup plus d'entretien.

- Lorsque les têtards commencent à produire des excréments visibles (11e jour environ), il vous faudra changer 50% de l'eau toute les semaines pour qu'elle ne se trouble pas. Et entre 70 et 90 % dans le cas où votre aquarium est surpeuplé. Pour changez l'eau, enlevez celle de l'aquarium à l'aide d'un bol ou d'une petite pompe (attention à ne pas aspirer les têtards !!). La seconde option permet d'ôter les déjections du fond. Remplacez ensuite cette eau par celle que vous aurez laisser poser au préalable 24h pour qu'elle prenne la température ambiante. Utilisez de l'eau de leur étang d'origine, de l'eau de pluie ou de l'eau en bouteille.

- Ne mettez pas vos mains dans l'eau lors des nettoyages, ou rincez-les soigneusement au préalable.

- Si l'eau se trouble et que les têtards ont l'air en mauvais état, le mieux est de les transvaser dans un nouveau récipient. La méthode est indiquée plus haut de cet article.

- Les têtards sont herbivores, mais ils mangent des compléments protéinés. Au fur et à mesure qu'ils grandissent, vous aurez donc plusieurs options à utiliser en parallèle aux algues et aux autres végétaux :

1 --> Si vous avez vraiment peu de temps, donnez de temps à autre à vos têtards de la nourriture pour poisson (flocons, pastilles pour pléco, granulés, etc.). C'est tentant, mais peu recommandé pour leur alimentation et très salissant pour l'eau. Je le déconseille.

 

La nourriture pour poisson est adaptée aux têtards
Les têtards raffolent des flocons, mais ce n'est pas très adapté pour eux.

2 --> donnez à vos têtards des vers de vase congelés (disponibles en animalerie) et/ou des daphnies. Ce sont de très bons compléments. A cela vous pouvez ajouter des flocons de spiruline (une algue) que vous trouverez également dans un magasin d'aquariophilie.

 

Les vers de vase achetés en animalerie se présentent sous la forme de petits cubes congelés
Les vers de vase achetés en animalerie se présentent sous la forme de petits cubes congelés

3 --> donnez à vos têtards des proies vivantes. C'est de loin la meilleure option, à alterner avec la seconde. Commencez par ramener telles quelles l'eau et les algues de leur étang d'origine : l'ensemble contiendra de toute façon des vers, daphnies, ostracodes et autres petits animaux. Enlevez les gros insectes, comme les larves de libellules, qui peuvent attaquer vos têtards. Par la suite, vous pouvez récupérer des larves de moustiques ou autre petits insectes dans la vase d'un étang ou d'une rivière stagnante. Ils sont faciles à attraper avec une petite épuisette, mais prenez garde à ce que l'eau où vous les récupérez ne soit pas polluée.

 

Des larves de moustique (appellées aussi parfois vers de vase), rouges et blanches
Un mélange de larves de moustiques rouges et blanches trouvées dans une rivière en foret

- Une internaute m'a suggéré d'employer un filtre à café pour récupérer les petits insectes (typiquement les daphnies) dans l'eau claire d'un étang. Notez que les daphnies sont attirées par la lumière ; vous pouvez les faire venir à la surface en éclairant de nuit l'eau à l'aide d'une lampe de poche. Combinez ces techniques pour réunir un excellent repas pour vos jeunes têtards.

 

Les daphnies filtrent l'eau et sont un excellent complément alimentaire pour les têtards
Des daphnies de quelques millimètres : elles filtrent l'eau et constituent un bon complément alimentaire

- NE DONNEZ RIEN d'autre à manger à vos têtards, comme du pain, de la viande etc.

- Quoi que vous choisissiez, ne mettez pas trop d'aliments à la fois dans l'eau : attendez que les têtards ai terminé la portion. Inutile de gagner du temps en en mettant beaucoup d'un coup, car cela se dissoudra dans l'eau et la polluera. Privilégiez de petites quantités 2 fois par jour.

- Lors de la croissance des pattes avants (40e jour environ), il est important de faire en sorte que votre aquarium possède une partie émergée, même temporaire, car les futures grenouillettes ne peuvent plus respirer sous l'eau et peuvent se noyer. L'idéal est de posséder un aquarium hybride avec de la terre et de la végétation, ainsi qu'une pente descendant dans la partie aquatique. Sinon, vous pouvez momentanément placez quelques pierres émergées, branchages et nénuphars dans votre bac afin que les grenouilles puissent sortir. Vous les transvaserez ensuite dans un terrarium aménagé, ou les relâcherez rapidement dans leur étang d'origine.

- Quelques idées de terrariums : simple système eau/terre et terrarium aménagé.

- Attention, les jeunes grenouilles peuvent ramper le longs des parois de votre aquarium ! Il faut le couvrir à l'aide d'un couvercle poreux ou d'une moustiquaire !

 

Le bac est arrangé de manière naturelle

Bac de transition avec des zones émergées

 

- En phase terrestres, les jeunes grenouilles auront besoin d'un vaste espace de chasse avec de la végétation, un point d'eau peu profond et de nombreuses cachettes (feuilles, écorces). Elles mangent toute sortes d'insectes : drosophiles (c'est important. Facile à acheter ou à attirer avec des fruits mûrs), asticots, milles-pattes, vers de terre, petites limaces, araignées, mouches sans ailes, petites fourmis noires (jamais les grosses), mites, cloportes, etc... Prenez le temps de bien aménager ce biome naturel, ou vos grenouilles risquent de mourir de faim. Elles ne mangeront que des proies vivantes.

- Pour maintenir les drosophiles dans le terrarium, mettez un tissus poreux en guise de couvercle.

- Tant que la queue de ces grenouillettes ne s'est pas totalement résorbée, il est normal qu'elles ne se nourrissent pas. Mais si vous observez qu'elles continuent leur jeûne, ou que vous avez des décès, il vaut mieux les relâcher vers leur étang d'origine.

 

Pour mieux faire :

- Comme dit plus haute, les 10 premiers jours de vie des têtards, ébouillantez les algues afin d'éviter des parasites et/ou prédateurs pour vos protégés. Par la suite, enlevez les bêtes trop grandes, comme les larves de libellules.

 

Les algues sont passées à l'eau bouillante afin de tuer les éventuels parasites
Nettoyage des algues en les transvasant dans différents récipients d'eau chaude

- A partir du moment où les têtard se déplacent facilement (10e jour environ), vous pouvez si vous le souhaitez leur donner en parallèle aux algues de la salade verte et des bébés feuilles d'épinard (crues ou bouillies). Ajoutez éventuellement parfois des petits pois (légèrement fissurés), des tranches de courgettes crues ou des morceaux de raisin vert. Veillez à bien rincer ces ingrédients avant de les placer dans l'eau.

- Les têtards aiment aussi manger en surface : placez quelques algues dans les bords de votre bac. Si elles coulent, faites les tenir en les posant sur une branche flottante et en les collant le long des parois. Faites néanmoins attention à ne pas couvrir plus de 25% de la surface de l'eau afin de ne pas limiter l'apport en oxygène.

 

Les algues sont maintenues à la surface à l'aide d'une branche

Les algues sont maintenues à la surface à l'aide d'une branche flottante

Les algues sont collées près des bords et des angles

On colle les algues contre les bords, notamment les angles où les têtards se trouvent en priorité

 

- Enlevez les algues avant de nettoyez l'eau. Lavez-les ou mettez-en des nouvelles une fois l'eau propre. Les algues s''oxydent en quelques jours (deviennent brunes), il convient de les changer à ce moment-là.

- Même si la nourriture artificielle est tentante, privilégiez les proies vivantes. Elles peuvent être très ludiques à récupérer, et cela améliorera la qualité de vie de vos têtards.

- Les têtards ont souvent besoin d'un supplément de calcium. Mettez deux gouttes de calcium liquide pour aquarium, à renouveler lors des changement hebdomadaires.

- Ne stressez pas vos têtards en tapant sur le bac. Surveillez les enfants afin que ceux-ci ne dérangent pas trop vos protégés et faites attention à ne pas laisser d'animaux domestiques s'approcher d'eux. Ne laissez pas un têtard plus de quelques secondes à l'air libre si vous devez le transvaser.

- Maintenez une bonne humidité dans votre terrarium en spayant un peu la végétation chaque jour avec de l'eau de pluie ou de l'eau en bouteille.

 

Libération(sommaire)

Informations de base :

- Ces grenouilles sauvages ne sont pas des animaux d'ornement, elles doivent donc être remises en liberté au terme de votre élevage.

- Vous pouvez les relâcher à n'importe quel stade de leur développement (à partir du 8e jour), mais remettez-les si possible dans leur étang d'origine. Cela réduira le risque de problèmes (notamment la diffusion des maladies), tant pour elles que pour les populations locales.

- Libérez absolument vos grenouillettes avant l'automne (octobre), car elles doivent trouver un site d'hibernation.

- Les têtards et les grenouillettes possédant encore une queue sont à relâcher directement dans l'eau. Les grenouillettes et les grenouilles plus âgées peuvent être déposée sur les berges, dans la végétation humide au bord de l'eau.

Pour mieux faire :

- Si vous ne pouvez pas relâchez vos grenouilles dans leur étang d'origine (par exemple si vous les avez récupéré dans un flaque d'eau), trouvez une autre mare avec une population d'amphibiens. Faites attention à ne pas les libérer dans une eau polluées ou dans une zone où leur survie serait compromise d'une façon ou d'une autre. Ne libérez pas trop d'individus au même endroit, au risque de déstabiliser les occupants actuels.

- Si les têtards sont malades, ne les relâchez pas ou vous pourriez propager cette affection aux autres habitants de l'étang. Reportez-vous à la section "problèmes" ci-dessous.

- Si vous ne pouvez absolument pas libérer vos grenouilles avant l'automne, considérez de les garder jusqu'au printemps prochain (elles hiberneront chez vous si la température n'est pas trop élevée, mais continueront à se nourrir).

- Si vous avez une grande quantité de grenouilles ou de têtards (plus de 40), relâchez-les à quelques jours d'intervalle.

- Commencez par ajouter lentement de l'eau de l'étang à votre bac afin que les grenouilles s'y habituent.

- Pour relâcher vos protégés, préférez la fin de la journée ou après-midi nuageux plutôt qu'une belle journée ensoleillée : les jeunes grenouilles en phase terrestre peuvent souffrir de la chaleur et du manque d'humidité.

 

Durée (sommaire)

Quelques estimations issues de ma propre expérience. Ces durées peuvent doubler, voir tripler selon la température de l'eau. A titre statistique, la durée "normale" de développement des têtards de grenouilles rousses est comprise en 2 et 3 mois, mais peut s'étendre jusqu'à 5 mois.

- Expérience de base (maintient des oeufs et libération des grenouillettes au début de la phase terrestre) :

Durée : 1 mois et 20 jours

Attention requise : ~ 2 heures par semaine. Cette valeur est une moyenne répartie à titre indicatif sur toute la durée de l'expérience.

- Expérience élaborée (Accouplement, élevage des grenouillettes jusqu'en automne,...) :

Durée : 3 mois

Attention requise : ~ 2h30 par semaine. Cette valeur est une moyenne répartie à titre indicatif sur toute la durée de l'expérience.

- Expérience illustrée (film, photos, prises de notes,...) :

Durée : 3 mois

Attention requise : ~ 4 heures par semaine. Cette valeur est une moyenne répartie à titre indicatif sur toute la durée de l'expérience.

 

Problèmes (sommaire)

Voici un liste des problèmes potentiels rencontrés en cours d'élevage, ainsi que les étapes pour aider à leur résolution :

 

Cliquez ici pour dérouler le contenu

Les oeufs deviennent blancs et ne se développent pas :

Si la partie transparente des oeufs se trouble et devient blanchâtre, c'est que ceux-ci sont morts et commencent à se dégrader. Il est possible qu'ils n'aient pas été fécondés au départ.

 

Beaucoup d'embryons sont morts :

Il est normal qu'une certaine partie des embryons n'arrive pas à terme. S'il y en a plus du quart :

- les oeufs ont été abîmés lors de la récolte et/ou du transport

- le récipient où se trouvait les oeufs ne contenait pas assez d'eau

- vérifiez la qualité de votre eau (parasites, pollution, pH,...)

- vos condition sont inadaptées (pas assez d'algues, trop de chaleur, pas assez d'aération)

- cela peut être dû à des facteurs génétiques.

 

L'eau est trouble (brune, blanche ou jaune) :

La qualité de l'eau est un facteur déterminant pour la survie de vos protégés

Augmentez la taille du bac : pas plus de 2 têtards par litre d'eau (1 litre d'eau = volume d'une brique de lait).

- changez 50% de l'eau chaque semaine, ou davantage si votre bac est surpeuplé. La méthode est indiquée plus haut dans l'article.

- ne mettez pas trop d'aliment à la fois (hormis les algues). La portion doit pouvoir être mangée dans les 8h, le reste se dissoudra dans l'eau et ne servira à rien si ce n'est à la polluer davantage.

- si l'eau est trop sale, transférez les têtards dans un nouveau bac. La méthode est également indiquée plus haut.

- veillez à ce que le bac soit plus large que haut afin de faciliter les échanges gazeux

- aspirez les déjection du fond avec une petite pompe lorsque vous changez l'eau (mais attention aux têtards !)

- si l'eau est en très mauvais état (brouillard blanc ou jaune), avec de petites bulles à la surface et que les têtards sont mal en point, il s'agit peut être d'une maladie. Dans ce cas, il ne faut surtout pas les relâcher. Transvasez-les dans un nouveau bac avec de l'eau propre et attendez de voir le déroulement.

 

L'eau devient verdâtre :

Si l'eau est verte (et pas brune ou jaune), il peut s'agir de la prolifération d'algues microscopiques. Cela peut mener à une désoxygénation de l'eau et au décès des têtards (voir cette source)

Pour limiter la prolifération de ces algues, voici quoi faire :

- Commencez par changer l'eau devenue verte
- Ne donnez que de la nourriture vivante (pas d'aliments pour poissons ou autre, car la décomposition crée des déchets pouvant favoriser les algues).
- Allez chercher des daphnies dans un étang (reportez-vous à la section "entretien" ci-dessus) ; elles filtrent l'eau et se nourrissent des algues qui vous posent problème. En plus les têtards mangent les daphnies.
- Ne mettez pas votre aquarium au soleil, ce qui favorise nettement la croissance des algues.
- Ne placez pas de plante ou autre élément à la surface de l'eau (au moins 70% de la surface doit être libre afin de favoriser les échanges gazeux).
- Utilisez un terrarium plus large que haut.
- Installez éventuellement un petit bulleur ou autre alternative.
- Changez régulièrement un tiers de l'eau à l'aide, par exemple, d'une éponge bien lavée, afin de ne pas aspirer les daphnies.

Vous pouvez également changer complètement l'eau par une version "artificielle" afin d'éliminer ce problème d'algues :

Transférez les têtards dans un autre bac,
- Lavez votre aquarium et mettez-y de l'eau du robinet (ou en bouteille),
- Laissez poser 24h avant d'y remettre les têtards un par un (en attendant pour voir si les premiers survivent).

Sachez que certains aliments peuvent également colorer l'eau en vert.

 

Certains de mes têtards sont malformés (pattes en moins, etc.) :

Ces mutations sont naturelles comparativement au nombre d'oeufs. Il n'y a malheureusement rien à faire. Si la malformation touche la queue, ce n'est pas grave car cette dernière sera résorbée. D'autres propriétés génétiques moins visibles affectent en bien ou en mal la survie de vos têtards : taille, capacité à manger, etc.

N'oubliez pas que dans la nature, seuls 2% des têtards parviennent à leur stade final de grenouille.

 

Plusieurs têtards meurent :

J'ai personnellement subi très peu de pertes une fois la première semaine passée. Si vous avez trop de décès, considérez les causes suivantes :

- L'eau est peut-être sale ou contaminée : transvasez soigneusement les têtards dans un nouveau bac en suivant la démarche indiquée en début d'article. Cessez la nourriture pour poisson ou autres aliments artificiels et relâchez une partie des têtards si votre bac est surpeuplé.

- Veillez à ce que les têtards aient toujours suffisamment à manger. Ils doivent avoir des algues fraîches à leur disposition.

- Ajoutez des plantes aquatiques ou un bulleur dans votre nouveau bac afin d'améliorer l'oxygénation.

- Ne mettez pas votre bac plus d'une heure par jour au soleil (la température ne doit pas dépasser 30°C)

- Ne mettez pas vos mains dans l'eau.

- N'utilisez pas d'eau du robinet pour remplir votre nouveau bac, elle pourrait contenir du cuivre ou des fluorures.

- Le bac avait-il déjà été utilisé auparavant ?

- Il se peut que vos têtards soient malades, dans ce cas il ne faut pas les relâcher mais plutôt les isoler en les maintenant dans de bonnes conditions.

 

Les têtards sont tous à la surface et font des bulles:

Il peut s'agir d'un comportement normal, si toutefois ils s'y trouvent tous et restent à la verticale, c'est que l'eau n'est pas assez oxygénée :

- ajoutez des plantes aquatiques achetables en animalerie, ou alors un bulleur.

- augmentez la surface de votre bac par rapport à sa profondeur.

- changez déjà une partie de l'eau.

 

Les têtards semblent peu réactifs :

- Vérifiez que la température de votre eau ne soit pas trop basse. Si c'est le cas, la croissance des têtards sera ralentie par rapport aux valeurs de référence sur mon site.

- Ne tapez pas en permanence sur le bac et ne stressez pas vos têtards.

 

Les têtards ont une croissance très différentes les uns des autres :

- Il s'agit souvent d'un problème de surpopulation, ou de manque de nourriture. Ne mettez pas plus de 2 têtards par litre d'eau et veillez à ce qu'ils aient des algues à disposition.

 

Les têtards ne s'alimentent pas :

Les différents types d'algues utilisés dans mon cas n'ont pas posé problème :

- Faites en sorte de placer des algues partout dans le bac (surface, angles, fond). Les têtards cherchent leur nourriture avec une efficacité douteuse...

- donnez-leur de la nourriture pour poisson.

- s'ils ne mangent pas la nourriture pour poisson, changez totalement votre eau et surveillez que la température ne monte pas trop.

- dès le second mois, il est normal que les têtards mangent moins d'algues et cherchent d'avantage des insectes. Vous pouvez leur en donner ou mettre à défaut de la nourriture pour poisson, ou également des vers de vase congelés.

 

Les grenouilles ne s'alimentent pas :

- Il est normal que les grenouillettes jeûnent durant la disparition de leur queue. Cela peut prendre 2-3 jours.

- La nourriture est peut-être inadaptée, il leur faut des drosophiles. Reportez-vous à la section "matériel" pour une liste de différents insectes à essayer.

- Les grenouilles ont besoin d'une vaste zone de chasse et de tranquillité. Le terrarium est-il assez grand ? Les grenouilles ont-elles des écorces ou des feuilles où se cacher ?

- Relâchez-en quelques unes si votre bac est surpeuplé.

- aménagez-leur un point d'eau avec les proies naturelles d'un étang.

- Si malgré ces précaution vous avez trop de morts, relâchez les grenouilles dans leur mare d'origine.

 

Les jeunes grenouilles meurent :

- Ont-elles accès à une partie émergée ?

- Il s'agit probablement d'un problème alimentaire : reportez-vous au point ci-dessus.

- Si elles se trouvent dans un terrarium, veillez à maintenir une bonne humidité en sprayant un peu la végétation chaque jours avec de l'eau de pluie ou de l'eau en bouteille.

- Les grenouilles sont peut-être malades. Séparez-les dans plusieurs bacs afin d'éviter une éventuelle propagation des germes.

 

 

--> Nous vous rappelons que la détention d'animaux sauvages est généralement interditeLa plupart des amphibiens sont désormais protégés en FranceSi vous choisissez d'outrepasser cet avertissement, veuillez lire avant tout le préavis concernant les expérience zoologiques <--

 

Retour à la présentation Préface et évaluation de l'expérience.

 Compte rendu de l'expérience Explications et déroulement illustré de l'expérience.

 

Commentaires  

0 #70 Intra-science 28-08-2017 10:53
Bonjour Olivier,

N'ayant pas de jardin, je n'ai moi-même jamais eu l'occasion de garder mes grenouillettes après le stade de la métamorphose. Je regrette de ne pas pouvoir vous conseiller davantage. Cela étant, vous semblez prendre grand soin de ces petits et je n'aurais sans doute rien eu à vous apprendre de mes installations ;-)

Si vous souhaitez des conseils pour vous préparer à cette période d'hibernation, et pour le départ des adultes, je vous invite à poster vos questions sur un forum spécialisé dans les anoures, par exemple celui-ci (que je connais de nom, il est très actif) : batraciens-reptiles.com/.../.. .

Encore bravo pour votre démarche et pour l'environnement que vous fournissez à ces petits.
Citer
+1 #69 Olivier 28-08-2017 10:40
Bonjour, et merci pour votre article, très intéressant. Avec mon fils nous avons récolté une ponte au printemps dans une flaque en train de s'assécher. Nous les avons placé dans un collecteur d'eau de pluie pour le jardin (à l'origine un immense bac à fleur neuf non encore percé qui s'est rempli d'eau et de feuilles en un automne/hiver) dans lequel nous avons également des poissons en été pour éliminer les moustiques (guppys et danios). la cohabitation s'est très bien passée et la mortalité a été normale côté têtards. A l'arrivée des pattes, nous avons installé de nombreux matériaux flottants sur la surface, nous avons augmenté le niveau jusqu'à la limite du débordement et nous avons tapissé les alentours de nombreuses feuilles mortes. Aujourd'hui une dizaine de grenouillettes ont trouvé refuge dans la cour pavée. Elles passent la journée à proximité d'un regard filtrant eau pluviales (fabrication maison: galets, mousses et plantes), derrière un petit tas de bois mort assez frais. A la tombée de la nuit elles chassent sur les dalles. Il y a de nombreuses petites limaces, des araignées, des colemboles, des fourmis noires, ... J'ai également déposé des tomates mures pour attirer des drosophiles.
L'ensemble est néanmoins entouré de murs de 2,50 mètres... Ca forme une sorte de canyon urbain mais qui reste relativement frais (j'y ai aménagé une véritable forêt d'arbustes en pots). Je compte laisser le tout en l'état. J'ai rajouté de nombreuses feuilles mortes et je peux compter sur le tilleul du voisin pour m'en apporter un épais tapis cet automne. Je pense que l'hivernation peut s'envisager. Je ne suis pas très favorable au retour vers le lieu de ponte d'origine car il s'agit d'un ensemble de chemins orniérés près d'une autoroute et l'endroit s'assèche très rapidement depuis l'autoroute... et d'un petit bois très pollué. Les "crapauducs" aménagés sont d'ailleurs comblés pour la plupart... Avez vous quelques conseils supplémentaires ? Merci de votre réponse, bien à vous.
Citer
0 #68 Intra-science 11-07-2017 01:53
Citation en provenance du commentaire précédent de Caroline :
Ma petite grenouille est réapparue un mois après ses parents elle devait encore dormir un peu. Notre petite famille a pris possession du bassin. Le bébé qui commence à être ado va prendre le soleil sur les nénuphars !!!! Quel plaisir de les observer nos filles sont aux anges !
Merci pour toutes ces infos c'est vraiment très intéressant quand on observe et qu'on souhaite comprendre .

Bonjour Caroline,
Quel plaisir d'entendre cette bonne nouvelle, il est rare de pouvoir observer une famille à l'état naturel sur une si longue période. Profitez-en bien.
Citer